Le grain de sel Salisien tourne au vinaigre pour le TEC.

Déception. C’est effectivement cette sensation qui a rapidement saisi le public Toulousain présent dimanche à Ossun pour le compte des 16e de finales entre Salies-de-Béarn et le TEC Rugby. En cause ? Une météo exécrable s'acharnant à doucher les superbes intentions des Técistes, animés par une furieuse envie de jouer. Or les Toulousains sont passés à l’impitoyable révélateur des Sangliers Béarnais. Ils ont subi le même sort que leurs devanciers, sort qui attend la plupart des futurs adversaires des Béarnais. Cependant, les Toulousains n’ont pas fait que résister et n’ont eu cesse de tenter de mettre à mal l’armada Salisienne, dans le combat, dans la conquête et dans le jeu. Mais au bout du compte, les quatre essais Béarnais ont donné de l’ampleur au score. Tout cela parce qu’entre une équipe qui maîtrise pleinement son sujet et un groupe enrecomposition constante ( blessés nombreux tant en match qu'à l'entrainement) il y a une marge qui se nomme, réalisme. Réalisme dans l’art de concrétiser ses actions, mais aussi d’éliminer les fautes, qui à ce niveau de la compétition, se paient toujours cash. 

On se doutait bien que les Salisiens venaient à Ossun pour chercher la victoire, on savait que leurs trois quarts étaient dans ce qui se fait de mieux sur le marché de la Première série. On s'en est vite aperçu. Les Técistes sont passés complètement à côté de leur match hier face à une équipe Salisienne agressive en diable. Tout commence très mal dès le coup d'envoi, à la suite d'une faute d'arbitrage, l'en avant des béarnais que le toulousain Khafif tentait de dégager, était intercepté par Courdasson, l'ouvreur salisien, jusqu'à scorer au pied des perches. Le ton est donné d’emblée par les Salisiens, qui récoltent dans la foulée une pénalité et corsent le score (10-0, 6e). Rien ne va plus pour les « jaune et noir » du TEC, qui évoluent contre un vent capricieux et éprouvent beaucoup de difficultés à maîtriser les trajectoires des chandelles, rendant les Técistes fébriles sur leurs relances. Les Béarnais en profitent et ajustent un drop  (13-0). Les Toulousains, au pied du mur, déconcentrés et mis à mal dans leurs repères, subissent de nouveau la loi du plus fort en encaissant deux pénalités et un essai transformé en fin de première mi-temps. Rien ne va plus, les jeux sont faits en faveur des Béarnais.

Les Toulousains tentent, comme ils le peuvent sur un terrain extrêmement glissant, de sauver la partie mais malgré la bonne volonté collective, chacune de leur tentative avorte avant la ligne d’en-but. A l’heure de jeu, Salies rajoute son grain de sel au planchot, déjà bien fourni, et conclut la rencontre par un nouvel essai  (40-0 à la 72e). Le score fait mal mais le réalisme peut être aussi froid qu'efficace. Reste que si l’addition est sévère pour les Toulousains, il en faudra d’autre pour doucher leurs ardeurs.

Après le 33-0 des 32e, ce 40-0 prouve bien la supériorité des Béarnais, qui rappelons-le, auraient dû jouer en Promotion Honneur cette saison. Mais un point de règlement les en a privés. En effet, Salies s'est fait retirer deux points compte tenu que ses deux arbitres validés en début d'année, n'ont pas officié sur assez de match. Demi-finaliste du championnat de France 1re série la saison dernière, l'AS Salies a également réalisé une très belle saison ponctuée par le gain du titre de champion du comité Côte basque - Landes première série. 


INTERVIEWS d'après-match

"C'est dur de sortir sur un tel score. Le groupe était trop déstabilisé par les nombreuses absences pour espérer renverser cette belle équipe béarnaise. Nul doute que sportivement nos adversaires du jour ont un niveau sportif bien au-dessus de la Première Série. Enfin j'ai une pensée, au nom de tous, pour certains qui ont tirés leur révérence ce dimanche, au terme d'une belle saison, accomplie tout de même et qui a vu éclore quelques nouveaux talents. 

La relève est en partie assurée, car il est certain, le TEC Rugby, le club du centre-ville de Toulouse, a des ambitions sportives pour la saison prochaine." 

Philippe BAPT, Président

"Le score est lourd 40-0 mais nos adversaires ne seront pas loin du bout de bois compte-tenu de leurs qualités. Un seul regret : le système de brassage pratiqué dans certains comités fausse la Compétition Fédérale. En l’occurrence, Salies a débuté sa saison dans un groupe regroupant l'Honneur, la PH et la Première Série. Ce club a terminé 5ème de sa poule et il est donc classé sur la deuxième phase en Première Série. Loin de moi l'idée que Salies ne mérite pas sa victoire et sa place car il s'agit d'une belle équipe mais il est anormal et non équitable que le glissement (volontaire ou pas) puisse permettre de jouer le Championnat de France en dessous de son véritable niveau alors qu'en même temps, le titre régional lui est galvaudé, et que la pression de montée/descente existe peu puisque le système de brassage perdure d'une année à l'autre." 

Jean-Pierre Villenave, entraineur équipe fanion.