En s’imposant au terme d’une lutte intense  (15-12) face à l’AS Martignas à Sainte-Livrade-sur-Lot, les Toulousains du TEC Rugby ne s’interdisent pas le rêve d’avancer un peu plus dans ce Championnat de France. Mais attention, rien n’est fait …

L’aventure toulousaine ne peut pas s’arrêter là. C’est une certitude. Et à entendre les applaudissements, hier soir, dès la fin du match, des supporters du Toulouse Electrogaz Club Rugby remerciant leurs héros, tels des gladiateurs fiers et marqués par un combat intense, on imagine mal que le TEC Rugby ait disputé son dernier match dans la course au Championnat de France de 1ère série. Les « jaune et noir » sont à ce jour les derniers représentants du Comité Midi-Pyrénées encore en course. Et le public était en liesse. La communion à la hauteur de l’événement : historique. Ou tout simplement fabuleuse comme pour évoquer cette fin de match qui donne au peuple toulousain le droit de rêver. Un essai de l'avant Pena dans les arrêts de jeu. «  On peut vraiment espérer aller au bout, c’est fantastique. Quel état d’esprit. Le groupe vit bien, sur et en dehors du terrain » jubile le Président Philippe Bapt, le regard fier et ému par la performance de ses hommes. Cette bande de copains avait à cœur de renouer avec la victoire. En effet, l’amitié d’un groupe se traduit parfois par un sentiment de revanche. Un honneur à laver. Une grosse frustration à évacuer. Le TEC, avait encore en tête cette défaite et cette élimination aux tirs au but contre le Mas d’Azil en quart de finale du Championnat Territorial. Cette soif de revanche a fait mal d’entrée. A l’image de cet essai en coin de l’arrière Medhi Khafif en terre promise qui permit aux Toulousains de mener au score 5-0 au début de la rencontre.  Difficile de faire meilleure entame. Mais voir l’AS Martignas, KO debout, n’était qu’un leurre. Après une pénalité adverse (5-3, 24e) le TEC payait cash son manque de discipline. Martignas se retrouvait en supériorité numérique après une faute d’un toulousain qui écopa d’un carton jaune. Indiscipline de part et d’autre puisque le Martignassais Lasbasses fut gratifié d’un carton blanc. A quelques minutes du temps règlementaire du premier acte, Martignas obtenait une nouvelle pénalité à 40m face aux perches et Girardot donnait l’avantage aux siens (5-6, 40e).

La bravoure des toulousains allait parler par la suite. Au retour des vestiaires, le TEC y croyait plus que jamais. Mais malgré la bonne volonté, les deux formations, n’ont pu trouver de solutions en attaque. Les Técistes manquaient de réalisme et les fautes s’enchainèrent de part et d’autre.  A l'heure de jeu, les représentants de Côte d'Argent bénéficiaient d'une bonne occasion de prendre un peu le large, et Girardot ne la laissa pas passer (5-9). Quatre minutes plus tard, Mathieu Ayude transforma la pénalité (8-9). Ce fut bel et bien un 32èmede finale suffocant, marqué par le duel des buteurs. Le Martignassais Girardot replaçait les siens en tête grâce à une pénalité de 40m avec un vent favorable (8-12). Indiscutablement, les Toulousains ne se laissèrent pas décourager, et allaient le montrer sur la fin du match, ne lâchant rien. Les « jaune et noir » repartaient à l'assaut du camp adverse et bénéficiaient d'une énième pénalité et d'un énième recul à dix mètres de l'adversaire. Ils décidèrent alors de la jouer à la main et furent récompensés d'avoir cru en leur étoile jusqu'à la fin.Un deuxième essai, marqué qui plus est par un avant, le pilier Cyril Pena, et transformé par Mathieu Ayude. 


15-12, score final. Il est dit, dans les murs du Complexe du Bazacle, au coeur de la cité des violettes, que ces Toulousains du TEC sont faits du bois dont on fait les grandes équipes. Ce match étriqué avait choisi son vainqueur, et les Técistes sont repartis de Sainte-Livrade-sur-Lot avec des certitudes. Cette victoire permet d'avancer dans ces phases finales, et les "jaune et noir" savent rivaliser, faire preuve de solidarité et de combativité jusqu'aux derniers instants.


Le TEC est qualifié pour les 16ème de finale. Técistes, le rêve vous est permis… Soyez dignes représentant du Comité Midi-Pyrénées.

15-12 (5-6) TEC Rugby : 2 E : Khafif & Pena; 1T Ayude, 1P Ayude

L'équipe : Cheron, Benaziz, Arrivetx, Alcrudo, Girbas, Sentenac (cap), Lafue, Agar, Barthès (o), Cassagne (m), Chartier, Peyro, Crespin, Valadier, Khafif. 

Remplaçants : Perrin, Pena, Foatelli, Mathieu, Odounde, Ayude, Perez.  Entraineurs : Jean-Pierre Villenave, Christophe Boy

Photo légende : Cyrel Pena, auteur de l'essai de la victoire, porté par ses coéquipiers Sébastien Girbas, Mathieu Agar et l’entraîneur Christophe Boy.

tec - as martignas